1

Aux 33 Tours: l’essor de l’industrie du vinyle

Yep, voilà une shop qui retient l’attention, j’en avais déjà fait le tour dans le cadre mon ancien blogue, mais voici un revendeur de 33 tours, neufs et d’occasion, d’une qualité, à mon sens, inégalée à Montréal et plus loin, dans le monde. Bon ok il m’en reste encore à visiter.

Installé en 2007 sur l’avenue Mont-Royal aux prémices de l’ère néo-vintage, à l’orée du renouveau du vinyle, Aux 33 tours à Montréal s’est développé au bon endroit au bon moment.

Cette recette ne suffisant pas, les propriétaires y ont ajoutéa, la qualité du classement et la possibilité pour les fouineurs de faire quelques affaires. Un lieu idéal et ma place favorite pour me pourvoir en vinyles. Pour découvrir un autre magasin incontournable: la fin du vinyle

Aux 33 tours fait peau neuve

Plus d’espace, la fouine est peut-être moins excitante, mais la vitrine d’autant plus importante. Aux 33 tours est maintenant situé au 1373 Mont-Royal.

Contacts aux 33 tours:

Courriel: info@aux33tours.com

1373 Mont-Royal

Téléphone: 514 524 7397

Heures d’ouverture:
Lun: 10-7
Mar: 10-7
Mer: 10-7
Jeu: 10-9
Ven: 10-9
Sam: 10-5 (souvent ouvert jusqu’à 18h)
Dim: 11-5 (souvent ouvert jusqu’à 18h)

Bus 97 East

Avantages de la shop:

  • Les notes. Comme avec la boutique de commerce en ligne CdandLp, pochettes et vinyles sont notés. C’est très apprécié, particulièrement car la majeur part des disquaires ne l’affiche pas et rend par la même l’achat en ligne plus pertinent. Ici, et c’est assez rare pour le souligner, le service est aussi bon. C’est un plaisir de naviguer dans les rayonnages.
  • Les gammes de prix. Tels quels, reconditionnés ou neufs, de 2$ à la pièce de collection dispendieuse, vous trouverez votre bonheur. Il y a notamment de vraies belles occasions à 2$.
  • La diversité des styles de musique. On trouve la majeure part des styles populaires du Jazz à la Soul en passant par la Pop, le Rock ou l’Électro. C’est un vrai plaisir de naviguer dans les rayons.
  • Écoute sur place pour les 33 tours d’occasions.
  • Propreté. Une des places à vinyles les plus propres de la ville. Ce n’est pas la seule, mais vous n’aurez pas de crises d’allergie à prévoir.

Inconvénients de la boutique:

  • Reconditionnement et entretien. À la fois avantages et inconvénients, les vinyles ne sont pas toujours reconditionnés (nettoyage, changement de pochette intérieure et extérieure). Ça permet en un sens de ne pas trop élever les prix pour les vinyles à moins de 5$.
  • Écoute. C’est un crève-coeur. Vous serez amené à écouter des galettes poussiéreuses sur une table tournante sans brosse, vous aurez à défaut d’une bonne enceinte, un casque à mettre sous les oreilles.
  • Beaucoup trop de monde. À ne plus savoir qu’en faire, les bacs nouveaux arrivages seront souvent pris et ceux à 2$ donneront parfois l’impression d’une course à la galette de meilleur rapport qualité prix (pour ce qui était de l’ancienne configuration, le déménagement a changé la donne, c’est désert mais fastidieux).

Conclusion

On souhaite le meilleur et longue vie à cette belle boutique. Elle met en lumière la vitalité du marché et me fait particulièrement reprendre le chemin des disquaires, que j’avais abandonné au profit de la vente en ligne. On regrettera d’ailleurs qu’aux 33 tours ne fasse pas du e-commerce car nombre de personnes n’habitant pas sur Montréal pourraient en profiter.

Avec 4 Millions de ventes aux États Unis en 2011 et une progression de 40 %  par rapport à 2010, on a hâte de connaître les chiffres de 2012. Le succès d’aux 33 tours nous fait dire que le marché a encore dû prendre en volume, même si celui-ci reste dérisoire en comparaison du marché de la musique en CD et en téléchargement.

0
Partages
Vincent Drouin
 

Dans le marketing web depuis 2008 au sortir de mes études de sociologie, si le coeur de ma spécialisation est le SEO, j'aime les approches transversales orientées vers l'acquisition de trafic qualifié et la conversion. Mes péchés minions: Les 33 tours, le web, l'histoire des langues et des peuples.

  • David Allard

    On peut pas dire que l’ambiance est extra, que les disquaires sont symphatiques (oh que non!) Les prix assez élevés pour des trouvailles. Bon marché quelque-fois.. Mais bon, qu’est-ce qu’on ferais pour une passion. Le choix varié, propre, bien rangé. bémol, si vous vendez des disques, ils donnent peu même pour des bons et ne pensez même pas à dealer un prix, Belle place et peu de compétiteurs dans ce marché