Sébastien Tellier: Le grand bleu

Cette semaine sortait le dernier album de Sébastien Tellier, My God is blue. Extrêmement fan de la bande originale du film Steak, ses autres élucubrations musicales ne m’avaient pas particulièrement convaincu, même s’il faut bien avouer que le Jésus de l’electro française tient un certain talent.

Son dernier opus embarque vraiment, le bleu est omniprésent, on baigne littéralement dans 46 minutes de kitch et de cristal. Un album dans l’air du temps, peut-être trop. Sébastien Tellier nous replonge dans les BO des années 80, c’est délectable. Un registre de 12 chansons auquel on ne pourra pas reprocher grand chose, à moins de détester lesdites années mises en lumière. Un disque qui n’est donc pas nécessairement à mettre entre les oreilles des pauvres trentenaires ayant vécu cette période si particulière de la musique et de la mode :)

La construction du personnage et de l’univers musical « Sébastien Tellier » suit son cours en toute cohérence, une oeuvre complète et captivante que je vous invite à découvrir.

[bandcamp album=2905219178  bgcol=FFFFFF linkcol=7b4600 size=venti]

En écoute sur Spotify

0
Partages
Vincent Drouin
 

Dans le marketing web depuis 2008 au sortir de mes études de sociologie, si le coeur de ma spécialisation est le SEO, j'aime les approches transversales orientées vers l'acquisition de trafic qualifié et la conversion. Mes péchés minions: Les 33 tours, le web, l'histoire des langues et des peuples.