Refonte graphique: Android 4.0/Google

Mon téléphone intelligent a subi une curieuse mue hier matin. Un rejet étrange de son ancienne configuration, une sorte d’excroissance est apparue, nommée Android 4.0, soit son système d’exploitation, aussi appelé OS (Operatign System), bref, son Windows à lui.
L’air de rien, le petit univers du célèbre droïd, tout vert et mignon fut-il, est en train d’être effacé, doucement mais surement. Je crains même la fin du robot « cute »! :)

+ L’Androïd Market n’est plus, bienvenue au nouveau Play Store (marché en ligne pour le téléchargement des applications Google et Androïd).

Accueil Android 4.0 interface bleu

+ Comme vous pouvez le voir, place à une nouvelle couleur, le bleu, et la mascotte hier omniprésente, n’est plus visible que sur quelques applications. Dans ce cadre, à moins que le robot soit simplement révisé, il apparaît qu’un changement assez important dans la communication et l’univers symbolique de Google soit en cours.

Page de présentation d'Android 4.0

+ Autre point, le fleurissement des « Google phone » au détriment des marques « propulsées par Androïd ». La griffe Google reprend la main sur ses dérivés.

Nous verrons dans les prochains mois où nous mènerons, ce qui ne sont pour l’instant que quelques détails, et où s’en ira Google. Le choix de l’uniformité peut se révéler un paris risqué. Quel sentiment aura le grand public quand il s’apercevra, de la prise en charge complète de ses services par une seule et même compagnie (Navigateur, moteur de recherche, messagerie, calendrier, Youtube, Android, partage de photos, réseau social, etc. etc.)?
Ça aura, en tout cas, pour avantage de clarifier une image brouillonne et un développement frénétique, voire anarchique, d’offres de services et produits.

0
Partages
Vincent Drouin
 

Dans le marketing web depuis 2008 au sortir de mes études de sociologie, si le coeur de ma spécialisation est le SEO, j'aime les approches transversales orientées vers l'acquisition de trafic qualifié et la conversion. Mes péchés minions: Les 33 tours, le web, l'histoire des langues et des peuples.