4

Bandcamp, passage obligatoire pour les groupes

Depuis ce matin, les pages de Facebook peuvent bénéficier d’un lecteur de musique. Cette option est offerte aux pages musicales. Si vous représentez un club de football, ça ne fonctionnera pas, du moins pour l’instant.
Le géant américain comble là un certain manque. Il y a des éléments comme ça qui sont inéluctables! Ainsi ce qui devait arriver, arriva, le petit triangle symbole bientôt universel de lecture, vient de faire son apparition sur les pages des plus grands artistes :)

page-facebook-celine-dion

 Il est vrai qu’une grande majorité des formations, dès lors qu’elles en avaient les ressources ou les moyens, avaient déjà fait le choix, d’intégrer à leur page d’accueil ou sur un onglet, des lecteurs issus de myspace ou de solutions équivalentes. Et de solutions équivalentes. il en demeure une essentiel pour les bands de toute sorte.

Bandcamp, regroupement musical

Le service est ouvert depuis 2010 et a réellement pris de l’ampleur en 2011. À l’image d’un Tumblr pour les graphistes, Bandcamp propose un espace stylé et personnalisable qui met l’oeuvre en lumière et ce pour le plus grand bonheur de nos artistes.

Ici, c’est simple, on écoute et on vend des fichiers musicaux. L’usager est content, l’esprit pionnier et gratuit est conservé, l’artiste est aux anges, ses oeuvres sont exposées à  la vente sur un support de prestige.
La solution est remarquable et je reste assez curieux du fait qu’on en parle si peu, bien qu’en fouillant on trouve bien déjà une montée de l’intérêt en janvier 2011. Bandcamp (2315 Alexa rank) est la mort annoncée d’un réseau déjà sur le déclin, Myspace (156) Alexa rank).

Attention néanmoins à ne pas comparer avec les solutions de musique en flux, comme Spotify, Jango ou Stéréomood, il s’agit d’un réseau social et de e-commerce spécialement conçu pour les groupes et les fureteurs de musique (les gens pas  les logiciels, on s’entend). Donc, point de listes de lecture, d’ergonomie favorisant la playlist… rien que des pages personnalisées.

J’y retrouve d’ailleurs un plaisir similaire à la recherche dans les bacs, plaisir que confèrent particulièrement les requêtes par libellé. Tiens d’ailleurs quoi de neuf à Montréal?

Vincent Drouin
 

Dans le marketing web depuis 2008 au sortir de mes études de sociologie, si le coeur de ma spécialisation est le SEO, j'aime les approches transversales orientées vers l'acquisition de trafic qualifié et la conversion. Mes péchés minions: Les 33 tours, le web, l'histoire des langues et des peuples.